Nicorette Freshmint 4 Mg Gommes105 Pces

Indications:
Soulagement des phénomènes de sevrage nicotinique dans le traitement de la dépendance tabagique, ce qui permet d'obtenir une diminution ou une cessation tabagique.

Plus de détails ›

En soldePrix réduit ! 24,95 € TTC

au lieu de 27,72 € TTC

(remise de 10 %)

Disponibilité : En stock

+ -

Posologie:
Uniquement pour adultes.
Gomme à mâcher
On choisira la gomme à mâcher à 2 ou 4 mg en fonction du degré de dépendance du fumeur.
Nicorette® gomme à mâcher doit être mâchée lentement selon les instructions. Lorsque le sujet fume moins de 20 cigarettes par jour, on recommande Nicorette® gomme 2 mg. Lorsque le sujet fume plus de 20 cigarettes par jour, on recommande la forme à 4 mg.
Le tabagisme est une dépendance complexe et bien que la gomme à mâcher réduise l'envie de fumer, certaines circonstances et facteurs sociaux font que le sujet continue à fumer. Même dans le cas où le sujet continue à fumer, la diminution du tabagisme offre certains avantages découlant d'une absorption moindre de goudrons, de substances irritantes, de monoxyde de carbone et de carcinogènes. Le succès de la réduction tabagique peut encourager le sujet à envisager la cessation tabagique complète.
La gomme à mâcher doit être utilisée dès que l'envie de fumer apparaît. La technique (voir plus loin) à appliquer est celle de la "mastication entrecoupée de pauses". Après 30 minutes environ d'application de la technique en question, toute la nicotine disponible a été libérée de la gomme à mâcher. Ne pas utiliser plus de 24 gommes par jour. Si plus de 15 gommes à 2 mg sont nécessaires par jour, il est recommandé de passer aux gommes à 4 mg. L'absorption de la nicotine se fait via la muqueuse buccale. La nicotine avalée subit un effet first-pass hépatique.
Il est déconseillé de poursuivre le traitement au-delà d'un an. Certaines personnes ont besoin d'un traitement de plus longue durée, pour éviter de recommencer à fumer.
CESSATION TABAGIQUE
- Il faut arrêter totalement de fumer. Chaque fois que l'envie d'une cigarette apparaît, prendre une gomme à mâcher Nicorette® pour éviter de recommencer à fumer. Mâcher LENTEMENT, en faisant régulièrement des pauses entre les mouvements de mastication, pour mieux étaler la libération de nicotine. La meilleure recommandation à faire au patient est : "mâchez comme vous fumiez". (Lorsque le patient fumait, il ne tirait pas en permanence sur sa cigarette). Après 30 minutes environ de mastication lente, toute la nicotine disponible a été libérée de la gomme.
- Dans la plupart des cas, 8 à 12 gommes par jour suffisent. Maximum 24 gommes par jour.
- La durée du traitement varie en fonction des individus. Normalement, il faut compter au moins 3 mois. Après la période initiale, il convient de réduire progressivement la dose quotidienne. Lorsque la consommation est tombée à 1 à 2 gommes par jour, on arrêtera définitivement toute forme de consommation de nicotine. Conserver quelques gommes en réserve étant donné que l'envie de fumer peut réapparaître de manière soudaine.
REDUCTION TABAGIQUE
- Dans la mesure du possible, on alternera les cigarettes et les gommes à mâcher. Utiliser la gomme à mâcher dès que l'envie de fumer apparaît, pour rester aussi longtemps que possible sans fumer. Cela permet en outre de réduire la consommation quotidienne de cigarettes.
- Utiliser chaque jour un nombre suffisant de gommes, avec un maximum de 24 unités.
- Toute diminution de la consommation de cigarettes doit être poursuivie jusqu'à l'arrêt complet. Ensuite, diminuer progressivement la consommation de gommes. Lorsque la consommation est tombée à 1 à 2 gommes par jour, arrêter définitivement toute forme de consommation de nicotine. Conserver quelques gommes en réserve étant donné que l'envie de fumer peut réapparaître de manière soudaine.
L'utilisation de Nicorette® 4 mg, 4 mg Mint, 4 mg Freshmint ou 4 mg Citrus est recommandée :
a) chez les fumeurs fortement dépendants, ce qui peut être déterminé à l'aide d'un questionnaire validé adéquat (*) ;
b) chez les fumeurs chez qui la forme à 2 mg n'a pas été suffisante lors d'un précédent traitement ;
c) chez les fumeurs qui utilisent 15 gommes à 2 mg ou plus par jour.
Dans tous les cas, il est préférable de commencer le traitement par Nicorette® 2 mg, 2 mg Mint, 2 mg Freshmint ou 2 mg Citrus. Mode d'emploi
Pour une absorption maximale et pour éviter les inconvénients d'une libération trop rapide, une technique de mastication adéquate est indispensable. La mastication trop violente est la principale cause d'effets secondaires.
Ceci est un médicament, pas d'utilisation prolongée sans avis médical, à garder hors de portée des enfants, lire attentivement la notice. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Si des effets indésirables surviennent, prenez contact avec votre médecin.
Composition:
Nicorette® 2 mg, gomme à mâcher
Nicotini resin. complex respond. nicotinum 2 mg
Nicorette® 4 mg, gomme à mâcher
Nicotini resin. complex respond. nicotinum 4 mg
Nicorette® 2 mg Mint, gomme à mâcher
Nicotini resin. complex respond. nicotinum 2 mg
Nicorette® 4 mg Mint, gomme à mâcher
Nicotini resin. complex respond. nicotinum 4 mg
Nicorette® 2 mg Freshmint, gomme à mâcher
Nicotini resin. complex respond. nicotinum 2 mg
Nicorette® 4 mg Freshmint, gomme à mâcher
Nicotini resin. complex respond. nicotinum 4 mg
Nicorette® 2 mg Citrus, gomme à mâcher
Nicotini resin. complex respond. nicotinum 2 mg
Nicorette® 4 mg Citrus, gomme à mâcher
Nicotini resin. complex respond. nicotinum 4 mg
Nicorette® Inhaler, cartouche
10 mg de nicotine par recharge
Forme Pharmaceutique
Nicorette® 2 mg : gomme à mâcher carrée, de couleur beige
Nicorette® 4 mg : gomme à mâcher carrée, de couleur jaune
Nicorette® 2 mg Mint : gomme à mâcher carrée, de couleur beige
Nicorette® 4 mg Mint : gomme à mâcher carrée, de couleur jaune
Nicorette® 2 mg Citrus : gomme à mâcher carrée, de couleur beige
Nicorette® 4 mg Citrus: gomme à mâcher carrée, de couleur jaune
Nicorette® Freshmint 2 mg, : gomme à mâcher carrée, de couleur beige
Nicorette® Freshmint 4 mg : gomme à mâcher carrée, de couleur jaune
Nicorette® Inhaler : cartouche pour inhalation. Une boîte contient 42 cartouches scellées (contenant les bâtonnets de nicotine) et un embout buccal. L'emballage contient également un étui avec sécurité enfant, destiné à contenir un blister et l'embout buccal.
Pour utilisation buccale
Mode d’action
Le corps d'un fumeur demande de la nicotine
Le principe d'action de Nicorette® repose sur la constatation que la dépendance à la nicotine est l'une des principales causes de la dépendance au tabac. Pour la plupart des fumeurs réguliers, qui inhalent la fumée, fumer est donc plus qu'une mauvaise habitude. Leur corps est devenu dépendant de la nicotine. Lorsqu'une personne arrête de fumer, le manque soudain de nicotine provoque des phénomènes tels qu'irritation, étourdissements, faim, mauvaise humeur, insomnies etc. C'est ce qu'on appelle des "phénomènes de sevrage". Le principal signe de manque nicotinique est l'envie intense de cigarette que ressentent tous ceux qui tentent d'arrêter de fumer.
Fumer : à la fois une dépendance et une habitude
La plupart des fumeurs sont devenus physiquement dépendants de la nicotine. Mais les problèmes qu'ils ressentent lorsqu'ils veulent arrêter de fumer viennent également d'un autre aspect : au fil du temps, fumer est devenu une partie intégrante de leurs activités quotidiennes, comme récompense, comme plaisir ou comme dérivatif dans les situations difficiles ou désagréables. Il est évident que quiconque souhaite arrêter de fumer ou réduire sa consommation de tabac doit également briser ces puissantes habitudes.
La raison pour laquelle les fumeurs estiment souvent qu'arrêter définitivement de fumer est si difficile est qu'ils doivent faire deux choses à la fois : habituer leur corps à ne plus recevoir de nicotine et briser une habitude profondément enracinée. Pour beaucoup, c'est trop à la fois.
Nicorette® supprime les phénomènes de sevrage
Lorsque vous arrêtez de fumer, votre corps proteste contre le manque soudain de nicotine.
Nicorette® compense temporairement ce manque. Vous ressentez moins les phénomènes de sevrage physiques bien connus. De cette façon, vous éprouvez moins de difficultés pour briser votre habitude tabagique. Vous pouvez plus facilement concentrer vos efforts pour résister aux moments de tentation. Lorsque vous y êtes parvenu, vous pouvez, lors d'une deuxième étape, diminuer progressivement puis arrêter totalement l'utilisation de Nicorette®.
Cas où l’usage du médicament doit être évité
Les femmes enceintes ou qui allaitent devraient éviter de fumer et d'utiliser Nicorette®.
Nicorette® n'est pas destiné aux enfants ni aux personnes qui n'ont pas l'habitude de fumer régulièrement.
Nicorette® est également déconseillé dans les circonstances suivantes :
infarctus myocardique récent (dans les 3 mois)
angine de poitrine
graves troubles du rythme cardiaque
attaque cérébrale
hypersensibilité à la nicotine (ou à un autre composant de la forme pharmaceutique)
Dans les maladies ci-dessus, la substitution nicotinique présente moins de risques que le fait de fumer.
Précautions particulières
Dans l'intérêt du patient, le traitement doit être associé à d'autres activités (sport, par exemple), pour faciliter la cessation tabagique.
Nicorette® a une légère influence sur les vaisseaux sanguins, ce qui pourrait être néfaste chez les personnes présentant une maladie du coeur ou des vaisseaux (angine de poitrine stable, insuffisance cardiaque non compensée, spasmes vasculaires). Avertissez-en votre médecin. Quoi qu'il en soit, continuer à fumer est certainement plus dangereux pour les patients cardiovasculaires.
Nicorette® sera utilisé avec prudence en cas de :
hypertension
maladies des vaisseaux du cerveau
maladie vasculaire périphérique
ulcère de l’estomac et ulcère intestinal
maladie du foie modérée à sévère
hyperactivité de la thyroïde (hyperthyroïdie)
diabète insulinodépendant (une réduction des doses d'insuline peut être nécessaire après la cessation tabagique)
tumeur de la surrénale (= phéochromocytome)
(La nicotine provoque la libération de catécholamines à partir de la médullo-surrénale)
L'élimination de la nicotine et de ses métabolites par voie métabolique n'est compromise qu'en cas d'atteinte rénale grave.
On a observé une augmentation des taux de nicotine chez les fumeurs hémodialysés.
Les fumeurs qui portent un dentier peuvent éprouver des difficultés à mâcher la gomme. La gomme à mâcher peut adhérer au dentier et, dans certains cas, l'endommager. Des réactions allergiques telles qu'un angio-oedème, une urticaire et une stomatite ulcéreuse ont été décrites.
Comme tout médicament, Nicorette® doit être tenu HORS DE PORTEE DES ENFANTS.
Incompatibilités
Aucune
Interactions avec d’autres médicaments ou des aliments
La dose de certains médicaments doit être adaptée lorsqu'on arrête de fumer. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien quand vous décidez d'arrêter de fumer.
Utilisation en cas de grossesse et d’allaitement
L'utilisation de Nicorette® est déconseillée chez les femmes enceintes ou qui allaitent. Par ailleurs, il a été démontré que fumer pendant cette période était néfaste pour l'enfant.
Conduite d’un véhicule et utilisation de machines
Au début, lorsque vous ne maîtrisez peut-être pas encore parfaitement la manière correcte de mâcher, il existe un risque de vertiges (voir la rubrique "effets indésirables possibles").
N'essayez donc pas votre première gomme lorsque vous êtes au volant ou lorsque vous utilisez des machines dangereuses
Mesures en cas d’utilisation de trop fortes doses
Si vous avez accidentellement avalé une ou plusieurs gommes, il n'y a aucune raison de vous inquiéter. Il ne peut y avoir surdosage que lorsqu'un grand nombre de gommes sont mâchées en même temps ou à très peu d'intervalle ou lorsqu'il y a absorption simultanée d'autres formes de nicotine. Les symptômes de surdosage sont : nausées, maux de ventre, envie de vomir, diarrhée, sueurs froides, maux de tête, vertiges, perte d'audition, signes manifestes de faiblesse.
Dans les cas extrêmes, ces symptômes peuvent être suivis de l'apparition d'une hypotension, d'un pouls faible, irrégulier et rapide, de difficultés respiratoires, de faiblesse généralisée et enfin de convulsions.
Dans ce cas, avertissez immédiatement votre médecin, surtout s'il s'agit d'un enfant.
Effets non-désirés
A la dose recommandée, Nicorette® gomme à mâcher ne provoque pas d'effets secondaires graves. Elle peut parfois provoquer une légère irritation de la gorge en début de traitement ainsi qu'une augmentation de la sécrétion de salive. L'ingestion d'une quantité importante de nicotine peut, en début de traitement, entraîner l'apparition d'un hoquet.
Fréquents (> 1/100) :
Général : maux de tête
Central : vertiges, risque de dépendance
Gastro-intestinal : malaise gastro-intestinal, hoquet, nausées, vomissements, lourdeurs d'estomac en début de traitement chez les personnes qui ont tendance aux problèmes de digestion.
Local : bouche ou gorge irritée, douleur musculaire à la mastication au niveau de la mâchoire, aphtes ; la gomme peut coller au dentier et dans certains cas l'endommager.
Peu fréquents (1/100 – 1/1000)
Cardio-vasculaire : palpitations, troubles du rythme, aggravation de l'hypertension
Cutané : rougeur passagère de la peau, urticaire
Rares (< 1/1000)
Cardio-vasculaire : battements cardiaques incontrôlés
Autres : réactions allergiques telles que angio-oedème
Si vous ressentez des effets indésirables qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, signalez-les à votre médecin ou à votre pharmacien.